des sous-bois Becassiers

des sous-bois Becassiers

Cocker Spaniel Anglais

L'Atrophie Progressive de le Rétine

 

Quand nous avons commencé à élever, nous nous sommes fixé des objectifs qualitatifs et pour cela, nous sélectionnons sur les critères chasse / beauté / caractère mais aussi santé : pour cela nous avons donc décidé de faire coter tous nos reproducteurs, faire le dépistage annuel pour l'APR (Atrophie Progressive de la Rétine) avec le Docteur Gilles CHAUDIEU, faire le dépistage de la dysplasie de la hanche et d'essayer de produire des chiens sains.

Tare Oculaire : Atrophie Progressive de la Rétine (APR)

Les textes de cette rubrique ont été écrit par Carol Hanson et sa famille, élevage Du Domaine D'Haisha en Belgique. En effet la famille Hanson fait partie des pionniers européens en ce qui concerne Optigen suite à un cas d'APR sur un de leurs chiens.

Nous tenons ici à remercier vivement Carol et sa famille pour toute l'information concernant le test OPTIGEN, ses réponses à nos nombreuses questions, son soutien, et leur accord d'utilisation sur leurs textes.

Le test Optigen au quotidien, ou comment l'utiliser en élevage

Cet article est destiné à tout un chacun, que vous soyez éleveur ou futur propriétaire de Cocker anglais.

Pourquoi utiliser le test Optigen ?

Si vous vous destinez à faire un peu d'élevage, le test Optigen est un formidable outil.

Il vous permettra de connaître le statut APR de votre (vos) chien(s), et ce dès le plus jeune âge ... Seul le test Optigen permet de détecter les porteurs (
qui constituent plus de 40 % des chiens testés jusqu'à présent) De plus en plus d'éleveurs ou de futurs éleveurs utilisent ce test.

En Europe, qu'il s'agisse de la Scandinavie, de l'Allemagne, de la Belgique, l'Angleterre, et tout récemment de la France, le test Optigen gagne du terrain dans le monde de l'élevage.

Comment l'utiliser au niveau élevage ?

D'abord, même si tout le monde espère que son chien soit A (sain), éloignez de vous l'idée de n'élever qu'avec des chiens A, et de ne produire que des chiens A. Nous n'en sommes pas à cette génération là, plus tard peut-être ... Le but n'est pas, et ne sera sans doute jamais, de produire des chiens génétiquement parfaits. Car quand on additionne le % de porteurs et d'atteints dans les chiens testés jusqu'à présent, on tombe au résultat alarmant de presque 60 % dans la race ...

A savoir que sur un échantillon de 10 chiens, statistiquement, 5 sont sains, 4 sont porteurs sains, et 1 sera tôt ou tard atteint, et deviendra donc aveugle, de façon irréversible, sans aucun moyen de retarder l'évolution de la maladie ...

Le but premier de tout éleveur devrait donc être de ne plus produire de sujets atteints, et de garder un contrôle sur les porteurs grâce à l'utilisation du test.


Résultats possibles et signification pour l'éleveur

Sain

(en anglais Clear ou Non affected, aussi A ou A1 selon l'ancienne nomenclature) : Vous avez beaucoup de chance, félicitations !!!

Cela vous donne les informations suivantes concernant les parents de votre chien : Ils ne seront jamais atteints (C), vous ne pouvez rien en déduire d'autre.


Ses géniteurs peuvent donc être :

Parent A x Parent A

ou

Parent A x Parent B

ou

Parent B x Parent B

Votre chien peut donc être marié avec :


Un sujet A = toute la portée sera A

Un sujet B = donnera du A et du B

Un sujet C = toute la portée sera B

Un chien non testé : car aucun des chiots ne sera atteint, et c'est là le but premier ...


Porteur sain

(en anglais Carrier, aussi B ou B1 selon l'ancienne nomenclature) : Pas de panique, vous pouvez toujours élever avec votre chien, en respectant la condition suivante : ne le marier qu'avec un sujet A.

La portée se composera alors de chiots A et de chiots B.

Au niveau ascendance, un chien B peut avoir hérité du gène de son père, de sa mère, et mêmes des deux. Ainsi, un chien B peut provenir des mariages suivants :


Parent A & Parent B

ou

Parent B & Parent C

ou

Parent B & Parent B

ou

Parent A & Parent C


Atteint

(en anglais Affected, aussi C ou C1 selon l'ancienne nomenclature) : Déception, tristesse, envie de crier à l'injustice ... Personne ne s'attend à ce résultat ... Ne vous découragez pas, dites vous que l'important est de le savoir et de travailler en conséquence ... Dites-vous que cela n'arrivera plus dès la prochaine génération, car le test vous permet de prendre les choses en main...

C'est évidemment très triste pour votre chien, vous pouvez juste espérer que la maladie se déclarera le plus tard possible...

Un chien C implique inévitablement le fait que ses deux parents sont au moins porteurs. Il peut provenir de :


Parent B x Parent B

ou

Parent B x Parent C

ou

Parent C x Parent C




Faut-il conserver un chien C pour l'élevage ?

Oui, s'il a d'autres qualités à apporter à l'élevage à d'autres niveaux (morphologie, santé, -par ex d'excellentes hanches-, caractère, pedigree, etc ), ou s'il s'agit par exemple du seul sujet en votre possession d'une lignée que vous ne voulez pas perdre...

Un chien C ne vous donnera jamais du A... Il vous faudra attendre la génération suivante pour cela. Marié avec un A (
impératif pour ne pas produire de sujets C eux aussi), toute la portée se composera de B (porteurs sains).



Peut-on vendre un chiot porteur ou potentiellement porteur pour l'élevage ?

Oui, à condition que les propriétaires soient prévenus du statut Optigen des parents et du statut Optigen avéré ou supposé du chiot, et de la nécessité de devoir utiliser le test Optigen ou un géniteur testé Optigen.

Etablissez cela par écrit, signé par les deux parties, gardez-en une copie, afin qu'on ne puisse jamais dire, tôt ou tard, que vous n'avez pas pris vos responsabilités.


Communication des résultats

Comme vous le savez, les résultats sont envoyés confidentiellement au propriétaire du chien testé. Il vous appartient, et à vous seulement, de les divulguer ou non.

Néanmoins, il vaut mieux, dans le respect de la race que vous élevez, avertir certaines personnes. Cela dans les cas suivants :

- Le chien testé n'est pas issu de votre propre production. Dans ce cas, avertissez l'éleveur.

- Le chien testé a déjà participé à la reproduction.

Si il s'agit d'un mâle, avertissez les personnes qui l'ont utilisé en saillie.

S'il s'agit d'une femelle, avertissez les propriétaires de ses chiots, si ils ont ou sont susceptibles d'avoir des projets d'élevage (rien ne sert d'inquiéter le petit particulier ayant un chien uniquement pour la compagnie car même dans le pire des cas, il n'y a rien à faire pour éviter l'apparition de la maladie).

De même, si la communication des résultats peut aider d'autres éleveurs travaillant avec les mêmes lignées que vous, pourquoi ne pas les publier ?

Si personne d'autre n'est "impliqué', libre à vous de garder vos résultats pour vous, et surtout ne soyez pas honteux de vos chiens, qu'ils soient mêmes B ou C. Oui, vous avez peut-être et sûrement des porteurs d'APR, comme dans TOUTES les lignées ... Et au moins, vous le savez et allez travailler en conséquence ... Que dire d'autres éleveurs, dont certains ont la critique facile, qui ne font pas le moindre test, et continueront à produire des porteurs, et surtout des atteints, en toute impunité !

Nous avons aussi des chiens B et C (rassurez-vous, nous avons aussi des A) ... Nous les publierons, dans un futur plus ou moins proche, car nous voulons prouver qu'on peut travailler judicieusement avec le test Optigen, ne plus produire d'atteint, contrôler les porteurs et, surtout, garder aussi la qualité, la structure, le caractère, ... Il ne s'agit que d'un paramètre de plus à prendre en compte en élevage ...

Nous avons également en projet une base de données de pedigrees, avec surtout les résultats de tests de santé (Optigen, mais aussi test annuel, et dysplasie de la hanche, et aussi, dans le futur, test ADN pour le gène de la néphropathie familiale). Nous pensons que cela pourrait être une grande source d'informations au niveau élevage, et que si tout le monde s'y mettait, communiquait ses données, sans honte ni peur, nous pourrions avancer plus vite en élevage, et surtout d'une manière plus saine.


 

 

 

LA DYSPLASIE COXO-FEMORALE (Hanches)

C'est un trouble du développement de l'articulation coxo-fémorale.

Cette anomalie se constitue au cours de la croissance du chiot et affecte les races lourdes à croissance rapide.

Malgré une sélection qui consiste à n 'accoupler que des géniteurs côtés A, B ou C après un examen radiologique (sachant qu 'il est recommandé d 'accoupler un C seulement avec un A ), des études ont montré que ce trouble n 'était pas qu 'héréditaire.

La nourriture et l'environnement où évolue le chiot pendant sa croissance, jouent également un rôle important.

- A aucun signe de dysplasie

 

- B presque normal

 

- C moyen

 

- D sévère

 

- E très grave

 

Alors comment l'éviter ?

¨ Ne pas rendre votre chiot obèse.

¨ Pas de nourriture trop riche en protéine ni trop abondante.

¨ Pas d'exercices violents ou intensifs avant au moins ses un an. Par contre, il peut nager.

¨ Eviter les escaliers continuels et les carrelages trop glissants.

¨ Eviter aussi les surdosages de calcium et vitamines.

Si vous voulez pratiquer une radio de dépistage de la dysplasie coxo-fémorale, faites le faire chez votre vétérinaire vers un an.



DEPISTAGE DE DYSPLASIE DE LA HANCHE

Protocole pour la radio de dysplasie coxo-fémorale

Faire pratiquer une radiographie par le vétérinaire

L'age minimum du chien doit être 12 mois

Doivent être notées les indications suivantes sur la radio :

- Le numéro de tatouage ou de puce

- La race

- Le nom

- La date de naissance

- Les mentions " Droite " et " Gauche "

- Le nom de vétérinaire

- Et, surtout, la date de la radio



UNE CHOSE EST SURE,

IL EST IMPOSSIBLE DE GARANTIR UN CHIOT SANS DYSPLASIE .

Nous oeuvrons afin de l'éviter en ne faisant reproduire que des chiens testés.

 

 

La Néphropatie Familliale (mortelle)